ARCHIVES : 2013

2011

2009 (cette page)

Retourner vers le site principal

Les Vainqueurs

C'est le 3 décembre au soir que les résultats de ce premier concours de chronométrie du XXIe siècle ont été dévoilés.

Dans la catégorie "Particuliers", le vainqueur est M. René Addor, avec son calibre Papillon, mouvement ayant une réserve de marche de 11 jours. Son diamètre est de 37.20 mm, son épaisseur de 4.50 mm et son balancier bat à 28800 Alt/h.

Dans la catégorie "Marques et fabricants de mouvements", le vainqueur est la Manufacture Jaeger-LeCoultre, Branch of Richemont International S.A. avec son calibre 978 Master Tourbillon. Son diamètre est de 30.00 mm, son épaisseur de 7.10 mm et son balancier bat à 28800 Alt/h.

 

Bravo à ces deux magnifiques vainqueurs ! Pour voir de plus près leurs réalisations en haute définition, cliquez sur les images ci-dessus.
Bravo aussi aux autres concurrents, que vous trouverez dans la section "
Les concurrents", également avec des photos haute définition de leurs montres.

Retrouvez les résultats détaillés du concours ainsi que le communiqué de presse édité lors de la proclamation des résultats dans la section "Télécharger".

Le Concours International de Chronométrie 2009 a vécu. Vive le Concours International de Chronométrie 2011 dont le dépôt des candidatures est d'ores et déjà fixé au 31 décembre 2010 ! Plus d'informations ici.

3 décembre 2009

C'est aujourd'hui, dans l'après-midi, que seront proclamés les résultats du Concours International de Chronométrie 2009. En attendant les résultats, vous pouvez voir les photos des montres qui ont participé dans la rubrique "Les concurrents". Ou vous pouvez frissonner en regardant la vidéo des chocs qu'ont dû endurer les montres !

Video au format DivX (47MB)

Les drivers DivX peuvent être chargés ici.

Et maintenant : mi-octobre 2009

Le programme indiqué ci-dessus est tenu.

bullet

Les tests sont maintenant terminés. Contrairement à ce que certains craignaient, les pièces ont bien résisté aux chocs et à l’exposition aux champs magnétiques.

bullet

Le Jury s’est réuni, comme prévu depuis de nombreux mois, le 16 octobre 2009. Il est présidé par M. Michel Mayor, astrophysicien, de l’Observatoire de Genève, le commissaire technique est M. Laurent-Guy Bernier, de l’Office Fédéral de Métrologie, METAS, et les membres sont MM. Jonathan Betts du  Musée Maritime National de Greenwich, Girolamo Ramunni, Professeur pour l’histoire des sciences et de la technologie au Centre National des Arts et Métiers à Paris, Philippe Bloechlinger, Directeur général de Witschi Electronic AG à Büren a/Aare, Raymond Besson, Professeur à l’Université de Besançon, spécialiste des horloges atomiques de très haute précision, et enfin Madame Anne-Marie Jacot-Oesch, avocate et notaire au Locle. C’est cette dernière qui a accompagné les pièces durant leurs voyages d’un institut à l’autre afin de garantir que toutes les conditions de confidentialité et de surveillance des pièces soient respectées.

bullet

Le Jury a pris connaissance des rapports des instituts de tests certifiés officiellement dans leur pays respectif : Observatoire de Besançon, Contrôle Officiel Suisse des Chronomètres (COSC) et de la HE-ARC. Les résultats lui ont été soumis sous une forme anonyme pour garantir leur confidentialité jusqu’au 3 décembre, date de la proclamation du palmarès. Le Jury, convaincu que les tests ont été effectués correctement en toute impartialité et que les prescriptions du règlement ont été entièrement respectées, a accepté à l’unanimité ces résultats.

bullet

Ainsi le Concours International de Chronométrie 2009, créé dans le cadre des festivités du 50ème anniversaire de l’installation du Musée d’Horlogerie du Locle dans le bâtiment dit du Château des Monts, pourra proclamer deux vainqueurs : un dans la catégorie Marques et Fabricants et un dans la catégorie Indépendants. Selon le règlement, seuls les noms de ces vainqueurs seront connus, les résultats synthétiques des autres concurrents étant publiés sous une forme respectant leur anonymat.

 Et qu’en est-il de l’avenir ?

bullet

La décision de principe de lancer une nouvelle édition avec dépôt des pièces au printemps 2011 est prise. Il faut maintenant la concrétiser ce qui sera la tâche d’une nouvelle organisation qui profitera des réflexions et des travaux faits par tous ceux qui ont participé à un moment ou à un autre au succès de Chronométrie 2009. En collaboration avec la Société Suisse de Chronométrie, un effort particulier sera fait pour faciliter la participation des écoles,

La situation fin août 2009

Après un bref séjour dans les locaux du COSC pour prendre des mesures en vue de la fabrication des posages utilisés pour les essais de choc, les pièces ont été transportées sous le contrôle d’un notaire, à l’Observatoire de Besançon par des convoyeurs spécialisés. Après avoir subi la série de tests selon ISO 3159, elles ont été transférées le 6 juillet au COSC de Bienne où elles ont subi les mêmes tests mais avec une méthode plus automatisée que celle de Besançon. Après les vacances, elles ont été transférées à la Haute Ecole ARC Ingénierie au Locle où elles ont été soumises aux champs magnétiques puis aux chocs. Elles sont actuellement au COSC pour subir une troisième et dernière série de tests, identique aux 2 premières. Celle-ci permettra de mesurer les effets des chocs et de l’exposition aux champs magnétiques.

Selon le programme actuellement suivi, le Jury devrait pouvoir prendre connaissance des résultats dans le courant du mois d’octobre. La proclamation des résultats est prévue le 3 décembre dans l’après-midi au Musée d’Horlogerie du Château des Monts. Cette cérémonie sera suivie d’un repas réunissant les diverses personnes ayant participé d’une manière ou d’une autre à Chronométrie 2009.

Le Comité d’organisation se réunira au début du mois d'octobre 2009. Il sera mis au courant des résultats connus. Par ailleurs il prendra une décision provisoire quant à l’avenir du Concours International de Chronométrie et à sa reconduction éventuelle.

Retour au haut de la page